Pages

Follow by Email

samedi 14 septembre 2013

Petits tracas au jardin ... encore!

Aujourd'hui, je vous dévoile l'avant de la maison. Pour moi, c'est le coin le moins réussi.
Je vous explique pourquoi : son orientation Nord-Est, ça peut encore aller, mais si j'ajoute à cela la présence d'un grand hêtre pourpre qui pompe toute l'humidité et empêche la lumière d'entrer, nous arrivons à la plus difficile des situations pour un jardin, l'ombre sèche!  



L'entrée depuis la rue : on ne voit que le hêtre!
La vue dans l'autre sens, on regarde vers la rue et on voit bien à quel point c'est sombre.
J'ai retrouvé une photo de 2008 que mon homme avait prise depuis le toit. A cette époque, je venais de terminer la plantation de la bordure de buis qui entoure le massif en façade.

Cet endroit n'étant pas facile, il a fallu du temps pour que tout cela s'étoffe un peu, mais en automne de cette même année, ce n'était pas trop mal (ça devait être une année propice!) .















Puis l'hydrangea Annabel a été malade et j'ai dû le supprimer. L'hydrangea Endless summer (bleu) a dû déménager, car il ne fleurissait presque pas (pas assez d'eau, je suppose). Ils ont été remplacés par des skimmias, des vinca minor et des bulbes.


Au printemps 2011, j'obtenais donc ceci :





puis, ceci :



J'étais satisfaite; je pensais tenir le bon bout...
Cette année 2013 fut, ainsi que vous le savez tous, exceptionnellement sèche. Et alors, catastrophe, mon ombre sèche s'est transformée en ombre archi-sèche! Je pense que le saule crevette ne s'en remettra pas...


Avouez que ça n'a rien d'attrayant! Même la haie de buis a du  mal à s'implanter du côté le plus sombre. Voyez ci-dessus, dans le bas de la photo. Quant aux vinca, elles ne tirent même pas leur épingle du jeu, on ne les voit presque pas...

Alors, que feriez-vous à ma place? J'attends avec impatience vos commentaires, idées et suggestions en tous genres!!!

19 commentaires:

  1. Je ne vais pas être très originale mais je profiterais de l'hiver pour me débarrasser du hêtre. Une décision radicale mais dont tu seras contente dans les années à venir. Ca te permettra d'envisager à nouveau des rosiers (:D) pour ce massif...
    (Bien fait pour le saule crevette, c'est un arbuste qui ne me branche pas trop)

    RépondreSupprimer
  2. moi je ferais élaguer le hêtre pourpre. Devant la maison j'ai un énorme pawlovnia, il est élagué régulièrement. Attention à ne pas trop l'élaguer d'un seul coup, car il pourrait ne pas s'en remettre, à confier à un professionnel! par ailleurs je mettrais une dizaine de cm de paillis (en ttes saisons) afin de garder le maximum d'humidité!

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Anne-Marie, je trouve dommage la suppression des tes hydrangea, il y en a tellement que tu peux surement en trouver qui se plaisent surtout si tu élagues ton hêtre pourpre. Quant au saule crevettes, je trouve que l'on commence à en voir un peu trop partout. En fait je voulais surtout te remercier grâce à cet article je vois mieux ce que vos appelez l'ombre sèche. Et du coup je me demande si je n'ai pas le même problème avec mon cytise et deux serrata qui sont en-dessous. Mais j'ai envie de leur laisser une chance ils ne sont plantés que depuis l'automne dernier. Bonne réflexion.

    RépondreSupprimer
  4. Je connais un jardin d'hydrangeas superbe malgré des grands arbres et arbustes. L'astuce : tout est planté en massifs surélevés : bonne terre et compost ont été apportés.
    Il suffirait peut être que tu rehausses les bords de ton massif rectangulaire et que tu remplisses à ras bord de bonne terre riche. Utilise aussi un terreau mycorhisé qui aidera les racines à se développer et recouvre d'un bon paillis de BRF qui gardera la fraîcheur et plaira au vers de terre qui enrichiront la terre et l’aéreront.

    RépondreSupprimer
  5. Ne supptime surtout pas ce hêtre magnifque ;il fait le chatme de ton entrée .L'elaguer certainement; nous en avions deja parlé.
    Il y a tellement de plantes d ombre et avec un bon paillis cela s arrangerais deja .
    Claire p

    RépondreSupprimer
  6. Un petit avis pour le plaisir : travailler le hêtre en transparence et pourquoi pas créer une zone humide dans votre rectangle avec un linner qui permettrait d'accueillir beaucoup plus facilement d'autres plantes car le problème ne semble pas seulement être l'ombre mais surtout l'ombre sèche qui est la pire chose sauf pour les épimédiums et les cyclamens car pour le reste à un moment ça casse.
    Bon courage pour la suite.

    RépondreSupprimer
  7. Moi, je ne supprimerais pas ce beau hêtre mais je l'élaguerais un maximum, en taille en transparence ... et j'essaierai à nouveau des plantation d'hydrangea en amendant bien la terre et en paillant pour conserver l'humidité ...

    RépondreSupprimer
  8. Je cherchais du bois pour ma cheminée cet hiver ... mmmh le hêtr brule bien parait il ;-)
    Désolé pour lui mais s'il assèche le terrain, ce doit être aussi le cas de tes fondations alors bye bye pour lui.
    Ou sinon:
    solution 1: recouvrir tout de caillou et faire un terrain de pétanque (la forme s'y prête bien)
    solution 2: faire un jardin avec plein de pots différents avec hostas, heucheras, acer, ... mais bonjour l'arrosage

    belle soirée et mes amitiés au fagus s'il n'est pas rancunier ;-)

    RépondreSupprimer
  9. Peut-être des hellebores, les miennes ont passé tout leur été sans être arrosées et elles ont très bien supporté. Pourtant dans mon jardin pentu à la terre calcaire, poreuse, drainante et bourrée de racines, l'ombre est archi sèche mais comme elles sont en végétation en hiver, elles dorment en été et se moquent de la sécheresse.

    RépondreSupprimer
  10. Le problème, ce n'est pas seulement la ramure de l'arbre qui ombre et empêche les précipitations, c'est aussi les racines qui pompent tout : eau et nourriture. Un simple élagage (et ce n'est pas très beau en plus, je trouve)ou la taille en transparence n'éliminera pas le problème des racines. Et le hêtre est encore 'jeune'. il va encore pousser... C'est 'violent' mais je supprimerais aussi le hêtre. Un arbre qui reste plus petit apporterait du charme à l'entrée sans les inconvénents du hêtre. J'ai un peu le même souci avec le tilleul (sauf qu'il a plus de place et ses branches ne sont pas si basses). La terre s'améliore néanmoins petit à petit à force de paillage et d'apport de compost en grande quantité. Mais je garde en mémoire l'idée d'Anne-Marie ... Elle me parait géniale ! Fais une liste des avantages et des inconvénients que tu vois à chaque solution. Ça aide à prendre une bonne décision ! Bisous !

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour,

    Un hêtre devient IMMENSE.. il vaut mieux savoir qu'il vaut mieux ne pas le laisser pousser trop près d'une maison.
    Il pompe aussi énormément et donc, s'il est maintenu, il faut le couper et le tailler pour en faire une masse taillée.. et en même temps supprimer en profondeur les racines qui arrivent par le dessous et créent des cheveux qui boivent la moindre humidité qu'il pourrait y avoir au niveau du sol.

    Si l'arbre est maintenu, je pense qu'il faut couvrir le sol du rectangle d'un fil géotextile et puis lui mettre par dessus une couche de 20 OU 30cm de bonne terre et la pailler.. alors il y aura peut être la possibilité d'avoir des plantes d'ombre autres que les épimédium et les bulbes. Les pensées sont aussi des plantes qui sont jolies à l'ombre et qui pourraient se contenter d'un sol peu profond et bien sur ajouter un bon paillage.

    Si l'arbre est supprimé.. il faudra de toute façon bien travailler la terre en profondeur pour ôter les racines et savoir qu'avec du BRF la terre va retrouver vie et richesse et équilibre au bout de un ou deux ans..

    l'arbre a le charme d'un rideau qui permet de protéger l'intimité de la parcelle de terrain

    Mais plus il grandira.. plus il sera difficile à maitriser et à entretenir.
    Nos vieux hêtres au fond du jardin perdent des grosses branches lors des coups de vent.. cela n'est pas à souhaiter pour une toiture.

    "c'est vous qui voyez"..

    RépondreSupprimer
  12. Quel charme ce hêtre, il garde secrètement l'entrée d'un jardin tout en douceur, avec quelques plantes d'ombre (fougères, hostas, rodgersia etc..) sous sa frondaison ce sera superbe. Bonne journée

    RépondreSupprimer
  13. Pauvre saule crevette, il fait peine sur la photo !
    Je pense moi aussi qu'il faudrait tailler le hêtre en transparence pour gagner un peu de lumière, et peut être planter des plantes très résistantes comme les géraniums macrorrhizum ou nodosum, des persicaires...
    J'ai aussi de très grands arbres chez moi, avec de grandes zones d'ombre dense et sèche, ce n'est pas facile du tout !

    RépondreSupprimer
  14. Au grandes causes, les grands moyens, le mieux serait de supprimer cet arbre, une décision difficile à prendre car c’est toujours regrettable de supprimer un arbre. Mais quand ils sont trop proches de la maison et qu’ils deviennent imposants, cela induit certain risques. Il faut voir le côté positif, une mise en valeur de ta façade et beaucoup plus de clarté pour aménager à souhait tes massifs. Et puis il existe des arbres dont la ramure est moins imposante et qui laisse passer la lumière.

    RépondreSupprimer
  15. coucou
    je taille le hêtre au maximum mais en transparence...puis j'amende bien la terre (tu trouves du compost)et....faire 'un genre de butte' mettre un paillis de tes 'broyats' (la taille des tes arbustes) pas besoin de faire des tas d'achats! et mettre des hydrangeas il y a du choix! ou toutes plantes qui aime l'ombre des hostas pourquoi pas
    bonne soirée
    a+
    mp

    RépondreSupprimer
  16. je dirais comme Anne-Marie , un massif surélevé mais je taillerais le hêtre en transparence pour apporter un peu plus de lumière

    RépondreSupprimer
  17. Et maintenant, il ne te reste plus qu'à décider si tu gardes ou tu coupes ce hêtre pourpre magnifique au demeurant mais qui en vieillissant va devenir énorme et immense, c'est un arbre superbe pour grands terrains !
    Si tu décides de le garder, les idées de Duo jardin ou d'Anne-Marie sont géniales: élaguer l'arbre et faire un massif surélevé avec Linner , le tout recouvert de terreau enrici puis de BRF.
    Ensuite tu pourrais planter ce que tu veux...
    Bonne réflexion
    MC

    RépondreSupprimer
  18. Un élagage, une taille en transparence comme j'ai vu au par oriental de Maulévrier, et un apport de terre en dessous...
    J'ai eu un hêtre pourpre devant mes fenêtres pendant 20 ans, je l'adorais, mais ça devient très grand, pas de problèmes de racines dans les conduits et sous la maison ? les grands arbres tout près, c'est embêtant. Je pense surtout sécurité en cas de gros temps, attention au branches voire plus...

    RépondreSupprimer
  19. ps: moi c'était devant un immeuble...

    RépondreSupprimer