Pages

Follow by Email

dimanche 8 septembre 2013

La demoiselle est vorace!

En me promenant dans le jardin, du côté de la mare, je suis tombée sur une scène nouvelle pour moi. Une libellule paraissant figée sur un jonc. Je me suis approchée pour la photographier et j'ai remarqué qu'elle n'était pas seule.






Je savais que ces demoiselles se nourrissent de petits insectes qu'elles attrapent en volant, mais là, sur le coup, il me semble qu'elle a eu les yeux plus grands que le ventre...

9 commentaires:

  1. Je pense plus que c'est sa mue de chrysalide. Tu viens juste d'assister à sa renaissance pas à son repas ;-)
    belle soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. David, tu as raison. Jacques vient de commenter sur FB et dit la même chose que toi. Merci pour l'info!

      Supprimer
  2. Oui, c'est sa mue et elle reste un temps immobile pour sécher ses ailes avant de s'envoler.

    RépondreSupprimer
  3. Ah bon ? Sa mue ! Tu as eu de la chance de passer par là à ce moment ! Un point d'eau amène beaucoup de vie au jardin ! Cette année, j'ai une grenouille dansma 'petite flaque' !! Bisous Anne-Marie !

    RépondreSupprimer
  4. Bravo pour la saisie de cette photo Anne-Marie, je ne connaissais pas le processus, du cop je serai attentive maintenant grâce à toi. J'adore les libellules, elles sont si gracieuses.

    RépondreSupprimer
  5. Et bien moi non plus je ne savais pas que les demoiselles muaient ! Ou du moins je ne m'en souvenais pas... La nature est vraiment extraordinaire. Merci pour ces belles photos. Frédérique

    RépondreSupprimer
  6. Il est assez rare d’assister à la métamorphose d’une libellule, bel instantané pour cette photo prise sur le vif.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, je n'ai aucun mérite car elle ne bougeait absolument pas et j'ai pu m'approcher assez près? sans aucune réaction de sa part. Elle devait effectivement attendre d'être sèche pour pouvoir s'envoler.

      Supprimer
  7. Tu passais au bon endroit au bon moment! Jolie photo!

    RépondreSupprimer