Pages

Follow by Email

samedi 27 mai 2017

Evitez les erreurs de débutants!... pour toi, Aline!

Si vous êtes un jardinier débutant, ceci est pour vous!
  Ma jeune collègue Aline qui, comme moi avant que je ne découvre le monde magique des plantes, n'y connait rien en jardinage me demande de lui expliquer quelques principes de base afin d'éviter de perdre son temps et son argent.

Car, comme tous les débutants, elle a fait récemment des choix dictés uniquement par le plaisir des yeux et elle le regrette déjà, le gel d'avril étant passé par là et ayant fait des dégâts. Observons ses achats :


Alors, ici, nous avons, à gauche, un pelargonium (appelé geranium par les non initiés), à droite, un camélia et en avant-plan, une renoncule.

Le pelargonium est une plante annuelle, c'est-à-dire qu'elle ne vivra que le temps de la belle saison et qu'elle mourra avec la première gelée venue (sauf si on la rentre à l'abri du gel, qu'on la taille et.... mais ça c'est une autre histoire, peut-être trop compliquée pour un débutant),

Le camélia, lui, est plus rustique et devrait vivre et fleurir durant de nombreuses années, à condition d'être quelque peu protégé s'il demeure dans un pot. Il ne résistera pas à nos hivers s'il reste dehors. La solution : le planter en pleine terre et lui éviter les courants d'air ou le soleil trop brûlant. Si du gel tardif est annoncé, protéger les boutons floraux par un voile d'hivernage pour la nuit.

Quant à la renoncule, c'est une vivace mais elle est frileuse. On peut donc conserver ses griffes (c'est une sorte de bulbe, un peu différent des tulipes, par exemple) et les conserver à l'abri du froid et au sec pendant l'hiver et les replanter au printemps. 


Sur cette seconde photo, nous retrouvons une renoncule et un pelargonium déjà commentés sur la première photo. Ensuite, à gauche : un skimmia. A droite, en blanc et au centre, en rose : des hortentia.

Le skimma est un arbuste, tout comme le camélia, et il peut vivre de nombreuses années sans problème, même en cas de gel. 

Il en va de même pour l'hortentia. Sauf que : ses boutons floraux doivent être protégés du gel printanier au risque de les voir griller. Il faut donc éviter que la plante soit exposée au soleil matinal car un dégel trop rapide sous l'action du soleil pourrait être fatal à sa floraison.
Et, pas de chance, ce printemps-ci est très particulière froid et des gelées sévères tardives ont fait griller pratiquement tous les hortentias, même ceux qui étaient bien exposés. La plante n'est pas morte pour autant; seule sa floraison est compromise pour cette année. Elle devrait repartir de la base en 2018.   

Dernière petite remarque : ces plantes n'exigent pas le plein soleil et seront à l'aise dans une situation ombragée pendant les heures les plus chaudes de la journée.  

En conclusion, il ne faut pas se jeter sur la première plante qui vous fait de l'oeil. Le mieux est de se renseigner auprès du vendeur ou de noter le nom de la plante et d'ensuite faire une recherche sur internet avant de se décider à l'acheter. 
 Toujours vérifier s'il s'agit d'une vivace ou d'une annuelle (il existe aussi des bisannuelles qui font leur cycle de vie sur 2 ans, comme les pensées). Si c'est un arbuste (on le reconnait à sa tige plus solide et qui se transforme en bois en vieillissant), c'est ok, il vivra plusieurs années.
Si c'est une vivace ou un arbuste, vérifier ensuite la rusticité de la plante.  Elle doit pouvoir supporter le froid et le gel de votre région (attention, les plantes en pot sont toujours plus fragiles qu'en pleine terre!) . 
Enfin, il faudra lui accorder l'emplacement adéquat qu'elle réclame pour bien fleurir. Certaines plantes sont destinées à l'ombre, d'autres, plus fréquentes, au soleil ou la mi-ombre.

Voilà! J'espère avoir été claire et concise et surtout utile! Alors, Aline et tous les autres débutants, lancez-vous, faites vos propres expériences. Il y aura toujours des succès et des ratages; c'et le lot de tous les jardiniers, même des plus aguerris... car c'est en forgeant qu'on devient forgeron, n'est-ce pas?  




1 commentaire:

  1. Ah les achats inconsidérés en jardinerie, on est tout(e)s passé(e)s par là !
    On devient plus sage avec l'expérience (et les ratages...).
    Aude.

    RépondreSupprimer