Pages

Follow by Email

jeudi 29 septembre 2016

Vers la fin des buis?

Bon nombre d'entre vous, propriétaires de buis, constatent de plus en plus de problèmes avec la culture des buis, qu'ils soient en haie, en isolé en pleine terre ou en pots. En France, la pyrale du buis fait de plus en plus de ravages. Il me semble que la Belgique est épargnée, mais pour combien de temps encore? Ici, et ailleurs, c'est le champignon Volutella Buxi qui décime lentement mais sûrement nos beaux buis, les vieux comme les jeunes!

Ma belle haie de buis en 2008, encore bien saine.

Pas une brindille brune ou dénudée en vue!

Hélas, trois fois hélas, mon jardin n'est pas épargné. J'ai constaté les premières attaques en 2010.   Ma plus grosse boule de buis a commencé à se dénuder.Voyez ci-dessous :
Et ici, vous voyez tout le dessus de la haie a perdu ses feuilles!
J'ai tenté des traitements après avoir fortement taillé et brûlé tout ce qui était atteint. Mais les années passant, on s'est vite rendu compte qu'il n'existe aucun traitement efficace.

Les grands creux laissés dans la haie après sa taille drastique se sont un peu comblés, car de nouvelles feuilles sont apparues et, pendant un temps, j'ai pensé qu'ils étaient sauvés.
De ceci :

On est passé à cela : 
Avouez qu'il y avait de quoi se réjouir! 

Mais l'horrible champignon ne s'est pas laissé faire et il a continué à gagner du terrain en s'étendant partout. Les sujets épargnés jusqu'à présent sont eux aussi atteints.


J'ai stoppé les tailles en espérant Dieu sait quel miracle. De cette manière, ce qui était dégarni ne se voyait plus (de loin, en tout cas!).
 En automne 2014, les haies ont commencé à changer de couleur.   


Pour devenir carrément rousses!



Voyez le contraste avec août de la même année : 
Elles sont pourtant tout doucement redevenues plus vertes l'année suivante.


Les haies circulaires me sont chères, mais les topiaires aussi, surtout celle-ci, formée de 5 boules qui terminent la haie de hêtres.
Photo d'avril 2016
 Voyez les dégâts : 


Je serai aussi très triste de perdre celles-là :


Et celle-ci aussi!
 

Je vais réfléchir cet hiver et chercher une autre solution pour la haie circulaire qui borde la terrasse de la rotonde. J'ai dû enlever 3 buis morts cette semaine. J'en ai profité pour tailler tout ce qui était défeuillé.
Les déchêts de taille (qui n'iront surtout pas rejoindre le compost)


   
Et voilà, j'ai bien peur que cet affreux champignon remporte le combat dans mon jardin...

lundi 5 septembre 2016

Dahlias, je vous aime...

J'aime de plus en plus les dahlias. Le travail bi-annuel de les planter puis de les déplanter ne me dérange pas. Ce qui me dérange par contre, c'est le manque de place chez moi. Je voudrais en avoir une belle collection, comme chez mon amie Sophie dont vous retrouvez le blog ICI, mais l'espace encore disponible est plutôt limité et, chaque année, c'est un vrai casse-tête pour trouver une place pour mes dahlias qui se multiplient. Surtout que j'aime en introduire de nouveaux!
Heureusement, il y a toujours moyen de pratiquer des échanges entre amies jardinières.

Alors, je vais vous montrer mes dahlias de cette année.

Tout d'abord, un nouveau de cette année : Purpinka. Jolie forme et coloris d'un beau rouge comme j'aime! Petit défaut, mais à vérifier dans l'avenir, il n'a pas fleuri très longtemps. Je pense d'ailleurs qu'il faudrait que j'aille vérifier s'il est toujours là car les dahlias fleurissent habituellement jusqu'aux gelées et il y a déjà quelques semaines que je ne l'ai plus vu. J'espère qu'il n'a pas grillé avec cette sécheresse inhabituelle pour la région. Et bien, si! Je viens d'aller voir et il est tout séché. Etant donné que ça ne m'est jamais arrivé auparavant, je me demande s'il est mort ou s'il reprendra au printemps prochain... 
   






   Le second est le plus florifère, un vrai champion! C'est celui-ci (faudra que je recherche son étiquette pour connaître son nom!); c'est sa troisième année au jardin  : 






Le troisième : Rocco. Un don de Sophie. Très florifère lui aussi, mais de petits pompons de pas plus de 2-3 cm de diamètre. Il est tout mignon.






Le quatrième :  Darkarin, un beau rouge sombre, bien florifère aussi, qui a fait la conquête de notre amie Sophie.  A remarquer, un très beau feuillage foncé.






Il a une petite particularité, de temps en temps une fleur bicolore : 







 Le cinquième : Chat noir, un dahlia presque noir à fleur de cactus, encore un don de Sophie.






Le sixième, Mystic Illusion,  a lui aussi un beau feuillage foncé et des fleurs d'anémone d'un beau jaune pâle. Il est plus haut que les autres, car presqu'aussi grand que moi.






Le septième, dont le nom m'échappe, n'est pas très florifère, peut-être est-il encore jeune car c'est sa première année chez moi. En attendant, c'est son feuillage sombre qui fait le show.





Huit : un nain, rose pâle, 25 cm de haut. Il a séché sur place! Je verrai s'il a rendu l'âme définitivement ... ou pas!



Neuf : encore un  pas très haut, Pompon rose. Deuxième année au jardin. Moins florifère et plus tardif, mais je l'aime bien quand même.



Voilà, ma toute petite collection 2016. En 2017, il y aura quelques changement au gré des échanges que je pourrai faire avec d'autres jardiniers.