Pages

Follow by Email

samedi 4 février 2017

La neige et ses travers

Ah, la neige en hiver, on en rêve si on a gardé une âme d'enfant.
Sinon, les jardiniers l'aiment aussi pour la protection contre le gel qu'elle offre aux plantes un peu moins rustiques. Et la nature fait bien les choses : elle arrive toujours avant une période de gel plus intense, offrant ainsi un beau matelas immaculé au jardin endormi.  




Oui mais voilà, ce beau matelas, quand il est bien épais comme chez moi (il y avait quand même 40 cm de neige!) et qu'il gèle très fort pendant plusieurs jours, il devient pesant, fait ployer les graminées, les branches des rosiers, et mêmes les arbustes. Puis le gel maintient tout ce qui a ployé dans une position peu naturelle.
Et lorsque le dégel arrive on ne peut que constater les dégâts. 
D'abord, les pas graves du tout, sur des plantes destinées à être taillées en fin d'hiver.





Là, par contre, je ne ris plus - encore que je n'aie même pas souri jusqu'à présent!- : mon unique rosier tige penché à un tel point que je me suis demandé s'il n'était pas cassé! 

Et ce rosier Westerland dont une grande branche est cassée. Pas trop grave, je devais le rabattre de moitié.   

Et puis il y a le devenu moche!
Les miscanthus en façade ont du mal à se remettre de leur longue sieste...  

... surtout vus de l'intérieur du jardin !


Et enfin, l'irréparable (mais pas trop grave quand même) : une branche de catalpa cassée... 

... et le sureau sauvage près de la mare. Il a aussi entraîné avec lui le rosier Ghislaine de Féligonde qui, lui, devrait s'en remettre.


Ceci dit, je préfère toujours la neige à pas de neige!

dimanche 22 janvier 2017

Rétrospective 2016

L'hiver est le meilleur moment pour se replonger dans les photos du jardin de l'année qui vient de s'écouler. Cela me permet de patienter tout en me remémorant les beautés du jardin que la grisaille hivernale me fait vite oublier. Tant de photos, trop même! J'ai fait une petite (hum, encore trop grande!) sélection de mes préférées. Ce ne sont pas forcément les plus réussies (je n'y connais rien en  matière de photo et quand elles sont réussies, c'est presque toujours le fruit du hasard), mais ce sont celles qui me touchent ou qui me rappellent de beaux souvenirs.
Alors, on y va? Je vous emmène avec moi...

AVRIL 2016 :
Vous souveniez-vous qu'il a neigé fin avril ?
 MAI 2016:




                                                                           
                                                                                   

          
  JUIN 2016 :        
L'envahissement des ancolies, très hautes cette année!

Rosier Blue Boy, geranium magnificum et ail.
 


                                                                                                                                                                    


J'adore cet érable mais il ne pousse vraiment pas vite!

Cardinal de Richelieu

Première floraison de la pivoine Bowl of Beauty depuis sa transplantation voici 3 ans.

Ton sur ton avec la pivoine Duchesse de Nemours.

Un bel exemple de semis spontanés.

Rosier Westerland : toujours aussi beau, mais cette année il a poussé à la recherche de la lumière et fait plus de 2 mètres.

Ici, on sent presque la fraîcheur...
Rosier Night Owl, toujours aussi beau.
JUILLET 2016 :


Je vais devoir diviser les nénuphars en 2017. 

La cascade s'est bien végétalisée!

Cornus Kousa Satomi


                                                                                 
Ma clématite la plus fidèle : Warszawska Nike


                                                                               

AOÛT 2016 :



Rosier Phyllis Bide, encore petit mais prometteur.


    


SEPTEMBRE 2016 :


Rosier Bridge of sighs

Westerland sur fond de marronnier qui prend ses couleurs d'automne.




Aster Kylie très joli, même couché.


Très belle remontrance du rosier Marie Curie. Je l'adore, celui-là!



Voilà, ça m'a fait un bien fou de me replonger dans mes photos; j'ai presque été surprise de voir la neige en regardant par la fenêtre! J'espère que vous aurez vous aussi pris plaisir à vous évader par la pensée en vous plongeant dans les floraisons du jardin.