Pages

Follow by Email

samedi 21 avril 2018

Un arbre en remplace un autre

Dans un article précédent, je me plaignais de mon (trop) grand platane et de l'ombre qu'il apportait sur mes plates-bandes initialement en plein soleil et maintenant trop à l'ombre.
J'ai pris ma décision cet hiver : exit le platane! La taille en transparence que j'avais d'abord envisagée allait m'occasionner trop de travail puisque à refaire régulièrement et, comme je ne pouvais pas le faire moi-même vu la hauteur de l'arbre, cela aurait eu un coût trop élevé.

Alors, voilà! Aidée de mon beau-père et de sa tronçonneuse, nous avons commencé le travail en janvier.
La bête avant l'abattage!







Là, je tire sur la corde pour orienter la chute de la branche.



La suite n'a eu lieu qu'en avril. 


La souche restera là. Elle sera de toute façon cachée par les vivaces et elle finira par se désintégrer sur le long terme. 

Et ensuite? Et bien je rêvais d'un érable japonnais pourpre 'Bloodgood'. Je me suis renseignée auprès de Mr Godefroid, de la pépinière Godefroid à Francorchamps pour savoir si je pouvais en planter un entre les racines de platane. Sa réponse a été : " du moment que vous arrivez à faire un grand trou de  50 cm sur 50..." . 
J'ai trouvé un emplacement derrière l'arbre défunt, là où il y avait un crambe cordifolia en fin de vie. Ses racines étaient entremêlées avec celles du platane - il a eu bien du mérite à fleurir quand même!-.
 J'avais d'abord fait un premier trou (celui de droite) mais je le trouvais trop proche de la haie d'if alors j'ai décidé de me rapprocher de la souche et de scier les grosses racines qui passaient par là.


Du coup, le trou était immense! Tout le sac de terre de bruyère n'a pas suffit à le combler. J'ai dû la mélanger avec ma terre (pas grave, elle est acide!). 
Une bonne couche de drainage, quand même.

  Et voilà l'travail : tadaaaam!

Une première vue plus générale du jardin sans le platane. 

Je vois déjà la différence de lumière et j'adore ça!