Pages

Follow by Email

dimanche 28 février 2016

Donnez-moi votre avis...


 Il existe chez moi un petit coin dont je ne suis pas très fière et ce petit coin est situé tout au fond du jardin, juste après l'orme pleureur et tout à côté du coin compost. Cet endroit est très fréquenté par moi pendant la belle saison et même en dehors puisqu'il se situe également à côté de l'abri de jardin. 
Le voici en cette saison. 

A gauche, la mare  puis le thuja qui cache le coin compost et à droite, invisible sur cette photo, l'abri de jardin.
La suivante est prise avec la mare dans le dos et face à l'abri de jardin. 

Enfin, voici deux photos prises devant l'abri de jardin. La première  montre ce qui se trouve juste devant et l'autre ce qui se trouve sur la droite.




N'y a-t-il  pas quelque chose qui vous choque?
Que pensez-vous de l'état du sol? Lamentable, non?
Et vous n'avez pas vu de tout près! Regardez plutôt : 


Ici, plus un seul brin d'herbe ... et là, que de la mousse!


Alors qu'en 2012, on ne voyait que de la bonne herbe...

 ... et jusqu'au bord du parterre du fond!

 En 2014 aussi : de l'herbe!

Et en 2015, plus de photo, puisque , comme chacun le sait, on ne photographie que ce qui est beau et ça ne l'est plus du tout!

La cause de ce mini-désastre : l'ombre! Et je devrais ajouter : et sa complice, l'humidité!

Ce coin se situe au sud-ouest et devrait donc être éclairé, mais mes voisins du fond tiennent beaucoup à leurs immenses sapins qui séparent notre terrain du leur (vous pensez bien que je les ai questionnés à ce sujet!) et qui ne leur posent pas de problème puisque, pour eux, ils sont au nord et que leur maison leur tourne le dos.  
Donc, hélas,l'ombre restera. Je pourrais enlever l'orme, mais c'est un point focal depuis l'entrée du jardin.

Alors, que faire de ce sol? 
Aucun revêtement ne me paraît satisfaisant à 100%. Il faut quelque chose de pas trop onéreux, facile à mettre en place, qui n'occupe pas trop de profondeur dans le sol car les racines de l'orme sont affleurantes, qui ne soit pas glissant et qui ne verdit pas sous l'effet de l'humidité (bonjours les algues et les mousses!).

Alors, encore une fois, je fais appel à l'équipe des visiteurs de mon blog. Faites-moi part de votre propre expérience si vous avez connu le même problème et si vous pouvez poster une photo à l'appui, c'est encore mieux! Je ne sais pas, par contre, si on peut poster des photos sur un blog d'autrui - ça m'étonnerait, même!- mais, via Facebook, c'est possible. Pour ceux qui ne me connaissent pas, on m'y retrouve sous mon nom : Anne-Marie Laboureur. Le lien conduisant vers cet article s'y trouvera.

Je vous dis déjà merci de me lire et encore merci pour vos suggestions. Je suis impatiente de voir ce que ça donnera...     




15 commentaires:

  1. C'est dommage de voir un si joli coin perdre son jupon de verdure , l'avant/après est impressionnant ! J'ai eu le même problème avec l'endroit où était ma cabane de jardin à l'ombre de thuyas , j'en ai fait un endroit zen, lumineux et propret en délimitant la surface disgracieuse avec des bordurettes en béton de 50X15 à 1,15euro chez Castorama légèrement enfoncées puis géotextile + gravillons blancs , trop beau !
    Pour solidifier les bordures des petits morceaux de fer à béton peuvent être plantés contre ces bordures (c'est discret) , j'y inclurai votre orme tout mignon en laissant son pourtour libre et planté de géraniums macrorhyzomes ! Voilà une petite idée à "creuser" , bonne soirée .

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai qu'il est devenu tristounet ce petit coin :o(
    Pas bête l'idée des gravillons blancs.
    Sinon, as-tu déjà essayé de semer du trèfle? C'est moelleux, toujours vert, bien plus facile que de l'herbe.
    A part ça, pas d'autre idée :o/
    Bisous

    RépondreSupprimer
  3. L'idée précédente du géranium macrorrhyzum est à tenter. Dans mon jardin, j'ai résolu le problème sous un châtaignier en mettant du broyat très gros de végétaux (type écorces de pin). Mais sous le noyer, j'ai en tête de créer une terrasse en bois. Projet un peu coûteux, certes.

    RépondreSupprimer
  4. Moi je ne couperai pas l'arbre .
    L'idée d'un endroit zen avec des pierrailles serait idéal !
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  5. Rajouter de la terre sous ton orme et planter des vivaces pour l'ombre. Mettre du broyât tout autour. Du gravier clair pour donner de la lumière et pour toi pouvoir déambuler sans problème.

    RépondreSupprimer
  6. J'aime bien l'idée de Cynthia ( je ne suis pas " zénitude " ;) )... J'y verrais bien un grand parterre d' Hosta avec des gris et panachés pour éclairer ... J'y tracerais un chemin de petit gravier gris tout simple ou de pierres plates pour atteindre ton compost ... J'ai une photo qui peut peut-être te donner des idées, je te l'envoie sur FB ...

    RépondreSupprimer
  7. Que de tentantes suggestions déjà, te voilà prête à attaquer le chantier, Anne-Marie?! Car la perspective de ton jardin est si belle... Pour compléter les pistes évoquées, s'il te reste quelques "trous" à boucher, j'ai deux volontaires tout-terrain au jardin, sous des sapins ("de cimetière", ajouterait monsieur SecretGarden*, pas fan de sapins!):
    - le bleu de la grande pervenche (à mon avis, la petite pervenche est d'ailleurs bien assez envahissante et plus couvrante car au feuillage plus fin; elle existe en blanc également)
    - le blanc de l'aspérule odorante (Gallium odoratum) au léger feuillage vert clair, pour illuminer les lieux dès le printemps.

    Belle journée à toi!

    RépondreSupprimer
  8. Je pense que je vais profiter des idées qui arrivent sur ton blog :) J'ai à peu près le même problème. Un tilleul énorme près d'un de mes plans d'eau. Trop d'ombre. Plus rien ne pousse en-dessous. L'idée du broyat me tente. Mais d'un autre côté me fait un peu peur car il m'en faudrait des quantités. A réfléchir....Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  9. J'avais la même idée que Cynthia : des massifs de plantes d'ombres avec des allées de gravier ou d'écorces, selon ce que tu trouves
    bon courage, montres nous

    RépondreSupprimer
  10. Un tout grand merci pour vos suggestions! J'apprécie beaucoup votre enthousiasme à vouloir m'aider.
    J'avais déjà plus ou moins éliminé l'idée des graviers pour le travail que ça donne (difficulté à enlever les feuilles et autres déchêts et semis spontanés). Ce qui me tente le plus, c'est l'idée des pavés, MAIS : onéreux, sol à décaisser alors que certaines racines de l'orme sont visibles ou alors il faudrait surélever le terrain et mettre des bordures. Pas évident mais pas impossible. Pour les plantes couvre-sol d'ombre, j'ai déjà tenté et j'ai bien du mal à trouver des endroits où pouvoir creuser, toujours à cause des nombreuses racines. Bref, je cogite, je cogite et je me documente. Vous aurez de toute façon de mes nouvelles... lorsque le "chancre" aura disparu. J'espère ainsi inspirer d'autres lecteurs qui rencontrent le même problème. A très bientôt!

    RépondreSupprimer
  11. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  12. Je découvre votre blog, et je pensais à un paillis de noyaux de pêche, entouré, pour l'égayer, sur les bordures, de fougères et plantes de sous-bois. Peut-être, ça et là, profiter de l'ombre extrême pour y faire pousser des îlots de mousse ? Ca peut être très décoratif.


    En tout cas, je laisserais l'arbre, ça sera trop dommage de le couper.

    RépondreSupprimer
  13. Près des sapins, l'ambiance est bien sombre. Ton orme est vraiment à sa place dans la perspective générale du jardin et s'il ne souffre pas de la situation, il serait bien de le garder comme centre d'un petit espace rond. Quand je vois le tracé de la neige et la délimitation de la mousse, je pense à un prolongement des dalles irrégulières qui vont vers la cabane mais en sens inverse, autour du salon de jardin, pas complètement fermé (à peu près le dessin des petits paquets de neige à droite sur la première photo). Puis à la place de la mousse un coussin de géranium macrorrhizum, aegopodium panaché pour la lumière ...A voir en fonction de ton sol. Et des hostas, en pots ou pleine terre, selon le degré de fraicheur du lieu et le résultat dans la vue d'ensemble. En arrière-plan devant le thuya et après l'entrée du coin compost, ajouter quelques vivaces d'ombre sèche dans un esprit de sous-bois. Voilà ce qui me vient à l'esprit pour le moment. J'espère que tu trouveras la bonne solution, le reste de ton jardin est si joli ! Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  14. Pour les plantations, je disposerais une multitude de plantes d'ombre en pots : hostas, fougères, bégonias, fuchsias. Pour le sol, j'étendrais en largeur tes pierres grises en opus incertus et laisserais la mousse lier les pierres. http://sable-emouvant.eklablog.com/la-chambre-de-verdure-en-juin-a117974368

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour, il me semble que je rajouterais une couche de bonne terre dans laquelle je mettrais des épimédium.. en les arrosant la première année, ils s'implanteraient.. et formeraient un joli tapis.; Les géranium seraient un alternative, mais je crains qu'il y a trop peu de lumière pour qu'ils fleurissent...

    RépondreSupprimer