Pages

Follow by Email

dimanche 19 juillet 2015

Work in progress

Des nouvelles du nouveau parterre de l'entrée ? Il y a bien longtemps que je ne vous en ai pas parlé, pourtant je lui ai consacré beaucoup de temps, ce printemps.
C'est que je suis tombée non pas sur un os, mais bien sur d'énormes racines!

Vous pouvez lire l'article que j'avais écrit en mai sur ce sujet : ICI .
Mon beau-père m'a bien aidé, car j'ai eu besoin de biscoteaux plus gros que les miens.

Vous vous souvenez de mon projet? Un petit rappel avec mon beau dessin :


Donc, les grosses racines dégagées et les 4 hydrangea plantés aux 4 coins, il faut creuser les galeries en diagonales pour préparer le lit des lavandes et des sauges. Et là, encore des racines! Mais bon, on commence à avoir l'habitude!!!


Un bon lit bien drainant pour ce sol hyper argileux!


Pas très droit, mais ce sont les racines qui commandent!


Après la plantation des lavandes et des sauges, je m'attaque aux carrés. Oui,mais comment faire pour qu'ils aient l'air d'être bien situés au milieu du massif? Je cogite, je calcule, je mesure, je plante des bambous témoins, je regarde, j'ajuste, je recommence, etc...  Pas facile quand on manque de méthode!

Les passants dans la rue, après m'avoir vue m'acharner sur les racines pendant des jours et des jours,  doivent se demander à quoi je joue maintenant.



Et voilà!
Les planches sont de récupération. Celle qui est à droite et qui ne s'enfonce pas m'ennuie car une racine (et oui, encore une!) m'en empêche. Mais je n'ai plus le courage de creuser davantage, donc je laisse tel quel. Les planches sont là pour marquer les carrés et retenir le ciment que je vais couler avant d'y enfoncer les galets (voir le plan!).

Acer aureum



Origan doré
Ophiopogon nigrescens
Hydrangea Madame Emile Mouillère


Hydrangea Endless Summer





Hydrangea Grandiflora
Hydrangea Limelight




Une petite vue de l'ensemble en attendant la suite (graviers et galets). Pour l'instant, je m'octroie une petite pause...bien méritée!


 Il me reste aussi à trouver une solution pour retenir le gravier du côté des sauges et lavandes, car il sera impossible d'y enfoncer une bordure, toujours à cause de ces maudites racines!
Si vous avez des suggestions, à nouveau, elles seront les bienvenues...

6 commentaires:

  1. quel beau résultat mais quel travail pour y arriver !! bravo ! pour tes bordures, je pense à des bandes en métal de 10 à15 cm de haut. Épaisses de 1 ou 1,5 mm (à faire couper chez un serrurier) elles seront assez faciles à enfoncer, après avoir éventuellement fait une fente dans les racines gênantes avec un tournevis et un marteau. Elles seront maintenues d'un coté par la terre et de l'autre par le gravier en faisant une limite discrète entre les deux. On en voit souvent dans les jardins anglais... Bisesssss

    RépondreSupprimer
  2. eh bien, sûr que ton repos est bien mérité maintenant! Ces racines sont impressionnantes!
    Mais le résultat en valait la chandelle! Bravo!
    Pour les bordures, je pense aussi à l'idée dE Betty sur FB. Bises

    RépondreSupprimer
  3. Quel labeur ! Mais le résultat sera à la hauteur du travail...J'ai hâte de voir le massif terminé.
    Bon courage pour la suite.

    RépondreSupprimer
  4. Bravo ça prend forme doucement mais surement!
    Je regarde le projet depuis le début et vraiment j'adore !

    RépondreSupprimer
  5. Quel travail !!! Nous sommes admiratives et avons hâte de voir la suite !
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  6. super quel boulot tu as une sacrée patience pour créer tes massifs mais le resultat est beau perso nous on fait un drain le long de la maison se matin j ai mal au dos d avoir porter les brouettes de terre pour remplacer par du gravier
    et se matin la premiere hellebore était fleurie j aurai pu ne meme pas la voir elle est dans un endroit ou je n ai pas beaucoup travailler elle se cachait
    amitiées
    josy

    RépondreSupprimer