Pages

Follow by Email

dimanche 15 décembre 2013

Evolution... parterre "japonisant"

Après l'entrée, le long de la maison, commence un parterre que j'ai voulu un peu zen. Je l'appelle le parterre japonisant car je n'ai pas suivi les règles strictes du jardin japonais mais je m'en suis inspirée.
En 2007, les trois énormes thuyas ombrageaient beaucoup trop ce couloir. J'avais déjà dégagé les troncs des branches les plus basses pour ainsi gagner un peu de lumière et j'en avais profité pour y faire grimper un houblon doré, sur le premier, une clématite montana, sur le deuxième et un rosier maigold sur le troisième qui ne figure pas sur la photo.




Ici,on voit bien les maigres rayons de soleil que laissent passer les thuyas pendant cette belle journée ensoleillée. 

Les plantes choisies sont toutes des pantes d'ombre (hosta, heuchères, bugle, brunnera, azalées, etc...)

En 2008, la végétation prend un peu d'ampleur.
Le petit point d'eau est précédé d'une plage de galets qui cache une chambre de visite reliée à la fosse sceptique; il faut donc laisser l'accès possible.

En 2009, après les fameuses tempêtes de vent, nous vient l'idée de couper ces grands arbres beaucoup trop hauts. Et s'ils tombaient? Ce serait, à coup sûr, sur la maison! Le plus dur, c'est de trouver quelqu'un pour le faire. C'est chose faite; il commence... (on voit ci-dessous un début de tronçonnage) puis il est victime d'un accident de moto! Il ne viendra jamais terminer le travail. Nous avons pourtant attendu plus d'une année encore...  



En 2010, c'est chose faite! On voit bien ici, derrière moi, la souche du troisième arbre; elle sera cachée par du lierre et une grosse tête de Bouddha viendra se poser là.

Afin d'accentuer le côté japonisant, j'ai recouvert le sol de galets et bricolé une bordure avec un gros bambou coupé dans la longueur.


 Le bambou n'étant pas assez long, je laisse un espace au milieu et j'en profite pour y planter de l'ophiopogon nigrescens afin qu'il fasse contraste avec les galets blancs.

Bon, c'est bien beau tout ça, mais vous vous souvenez que j'ai planté des vivaces pour l'ombre?! Comment vont-elles faire maintenant pour prospérer dans tout ce soleil? Je plante donc un crataegus laevigata Paul's scarlet. C'est un petit petit arbre à fleurs rouges au printemps; très résistant. On le voit tout petit ci-dessous.  

Le houblon n'a pas été arraché; il a juste été conduit vers le panneau ajouré. L'acer palmatum est venu prendre place dans ce parterre où il sera mieux mis en  valeur. Et j'allais oublier de mentionner le bambou fargesia! 


2011 voit s'ajouter des graminées telles stipa tenuissima et hakonechloa macra aureola.


Je remarque ici que je n'ai pas encore mentionné le cornus Satomi (à droite)! Il doit lui aussi grandir et apporter un peu d'ombre à l'érable. 




Les 3 ophiogon se sont déjà multipliés...

 

 2012 : rien de particulier, tout pousse!




 

2013 
Pour changer, une photo du parterre sous la neige.
Tout a tellement bien poussé (remarquez la croissance de l'aubépine!) qu'on ne voit presque plus les galets. Côté "zen" un peu raté: là où il faudrait une certaine sobriété, nous avons l'exubérance!

Il va y avoir du remaniement dans l'air et le jeu des chaises musicales, bien connu de beaucoup de jardiniers, va pouvoir commencer dès ce printemps!

Admirez au passage, ce magnifique hêtre pourpre dans le fond! Encore une prochaine victime de la recherche de lumière...

13 commentaires:

  1. J'aime beaucoup ce que tu as fais de ce coin !!!

    RépondreSupprimer
  2. C'est vraiment chouette de voir l'évolution au fil des ans! J'aime beaucoup le résultat que tu as obtenu... Et comme le style jardin japonais n'est pas trop à mon goût personnel, j'apprécie le côté un peu exubérant que le tien a prit, en compagnie de bouddha.. ;)
    Mais je suis certaine que tu feras un petit bijou de cet endroit!

    RépondreSupprimer
  3. Quelle evolution!
    J'aime beaucoup le contraste de feuillage, l'impression de quiétude et de fraicheur qui règne dans ce coin..
    Une belle reussite!

    RépondreSupprimer
  4. Même si ce n'est pas le style de jardin que j'aime, je trouve que c'est tout à fait réussi ! Japonais mais pas trop ! Et les couleurs à l'automne sont renversantes !
    Ah les grands thyuas et leur souche ! Quelle plaie ! J'ai connu ça moi aussi ; Il y a dix ans que j'ai coupé les miens et ça fait plus ou moins deux ans que les souches se désagrègent vraiment. Bisous Anne-Marie !

    RépondreSupprimer
  5. Merci les filles! Mais, maintenant, vous me faites hésiter... je simplifie ou je laisse l'exubérance?

    RépondreSupprimer
  6. Quelle belle évolution pour ce jardin intime qui respire le quiétude mais la nature a horreur du vide. La question est souvent que faire face à son exubérance ? Il suffit parfois de retrouver quelques perspectives par la taille et par la séparation des masses pour lui imprimer le sens souhaité. Belle cogitation hivernale.

    RépondreSupprimer
  7. Tu peux planter sans problème sous tes anciens thuyas ? Les nôtres, cassés durant la tempête de 99 et donc coupés depuis plus de dix ans, ont transformé la terre en un entrelacs de racines très difficile à planter !
    En tout cas, ton massif est très beau et foisonnant.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  8. Je découvre un nouveau blog et j'en suis vraiment ravie.
    WHAOU un petit coin de paradis. J'adore toutes ces couleurs de feuillages qui rendent cet espace lumineux et plein de charme. J'aurais presque envie de m'installer sur une chaise et d'y boire le thé :)
    ARMELLE

    RépondreSupprimer
  9. Une visite guidée dans l'espace et le temps : très appréciée !
    Mes encouragements sincères pour accompagner cette métamorphose ininterrompue...

    RépondreSupprimer
  10. J'aime bien Bouddha mais ... dans son environnement à lui ;) ... J'ai déjà du mal avec ces érables trop japonisants pour moi, je ne suis donc pas très objective ... Quand je regarde ton magnifique jardin si verdoyant, la petite placette avec ses meubles romantiques et surtout la dernière photo à qui je trouve un air plutôt british, je crains que Bouddha et ses galets ne se sentent bien dépaysés si près des Hautes Fagnes ;) ... Pardonne ma franchise ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de problème, ma Nikki! Tous les goûts sont dans la nature... Je ne publie pas dans l'intention unique d'obtenir des félicitations; les conseils et les critiques sont les bienvenus aussi!!! Gros bisou.

      Supprimer
  11. J'aime ton Jardin. Tes HOSTAS sont superbes. Chez moi elle sont mangées par les cagouilles. Je m'inscrit pour suivre tes articles .
    Joyeux et doux NOËL

    RépondreSupprimer