Pages

Follow by Email

dimanche 18 août 2013

Petits tracas au jardin

Aujourd'hui, je ne vais pas vous montrer ce qu'il y a de plus beau au jardin. Car, soyons honnêtes, tout n'est pas rose au jardin! Loin de là! Nous avons tous nos petits problèmes, des  p'tits coins jamais photographiés car pas photogéniques pour un sou mais aussi des ratages et de vrais casse-tête.

Commençons par un tout petit problème : le geranium Rozanne. Oh oui, il est beau! Oh oui, il fleurit très longtemps!   Mais : il se dégarnit du centre. Je m'explique : les longues branches se couchent et partent dans tous les sens, laissant un grand vide au centre.
 Venez voir :
Un peu plus près :

Vous voyez? C'est pas joli, mais en vrai, c'est plutôt moche! Ca fait comme un trou dans le massif.
Et vous,  rencontrez-vous le même phénomène et que faites-vous pour en atténuer les conséquences?

Deuxième tracas : le noisetier tortueux prend de plus en plus de place pour finir par manger tout l'espace.
Pourtant, je ne regrette pas son achat, car il est très attrayant en hiver et au printemps. Voici une photo de lui prise hier.

Ce massif est entouré d'une haie de buis et on ne voit plus que le buis et le noisetier. Dans la partie gauche, des geranium Wargrave Pink qui eux aussi mangent tout l'espace ne laissant aucune chance de survie aux autres vivaces.
MAIS, grâce à facebook, j'ai trouvé la solution chez Maryse. Regardez plutôt son magnifique noisetier!

                              Et oui, il suffisait de penser à dégager les branches basses et faire ainsi ressortir ce magnifique jeu de branches, tout en permettant de conserver des vivaces au pied! Merci Maryse pour cette merveilleuse idée, les meilleures n'étant pas toujours les plus compliquées!
Et voilà le travail!
 Bon, mon arbre n'est pas aussi âgé, donc il va encore grandir. Partant de cela, je n'ai dégagé que les parties les plus basses. Peut-être en éliminerai-je encore d'autres plus tard. Soyons prudent!
Regardez la place ainsi dégagée pour mes futures plantations :
   Quant aux geranium Wargrave Pink, direction compost! Je n'en veux plus; je les ai assez vus.

Vous parlerai-je maintenant de mon troisième problème? Non, il fera l'objet d'un prochain post. Je n'ai pas envie de vous lasser. Alors, passez un bon dimanche (même s'il pleut!) et consolez-vous puisque vous n' êtes pas les seuls à vous faire du mouron pour votre jardin...

12 commentaires:

  1. Bonjour Anne-Marie,
    ici aussi nous avons ce genre de tracas surtout dès que les tempêtes récurrentes nous couchent les vivaces.
    J'allais justement planter 'rozanne' ce jour, j'en tiendrai compte en ne le mettant pas en devanture de massif comme prévu.
    Ton noisetier dégagé du bas est bien mieux mis en valeur.
    Bises
    On veut le 3eme cas !!!

    RépondreSupprimer
  2. Bravo Anne-Marie,
    C'est vrai que chez Maryse Clabots , il y a de bien jolies réalisations ! Liliane Macar

    RépondreSupprimer
  3. Beau travail avec le noisetier !
    Je n'ai pas ce problème avec Rozanne mais j'ai remarqué que cette année, les vivaces ont bien poussé au printemps, même un peu trop et je me doutais bien que dès que la pluie et le vent arriveraient, elles en prendraient un coup au point de vue esthétique. Il existe des système de cerclage, de différentes taille, en plastique qu'on fixe avec un tuteur au centre et moi, ils me rendent bien des services.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Isabelle.
      Le problème de rozanne ne vient pas de la pluie ni du vent; j'ai ça chaque année. Mais j'essaierai quand même de le cercler; je n'ai rien à y perdre!

      Supprimer
  4. Bonjour, j'ai beaucoup de Rozanne..
    Ceux qui sont dans les zones les plus sèches sont les plus filants et moins beaux.
    Pour résoudre les problèmes, je coupe dedans et j'arrose..
    là ou il fait fort sec. (Bonheur, aujourd'hui la pluie est bien là !)

    j'ai aussi opéré des bascules de tiges de rozanne pour l'empécher d'aller trop près de certaines plantes et par contre le laisser en envahir d'autres.. par exemple, j'aime asser quand le g rozanne va envahir l'armoise Powis Castle..

    Pour le noisetier.. il supporte en effet très bien la taille.. et se regarnira vite si la taille n'est pas entretenue..
    selon ma petite expérience.

    RépondreSupprimer
  5. Coucou Anne-Marie ! Je connais tes deux soucis et voici mes solutions.
    Pour les vivaces, et les géraniums en particulier qui ont tendance à se 'creuser' au centre, j'utilise de petites branches fourchues de noisetier ou autre arbuste. Leur hauteur varie mais je dirais une trentaine de cm, parfois une dizaine, tout dépend de la longueur des tiges à accrocher et de la hauteur que tu veux donner à la plante. Je plante ces branches dans le sol à l'intérieur de la touffe et j'accroche délicatement les longues tiges des géraniums dans les fourches. Bon, je ne sais pas si c'est très clair mais j'ai un article en cours de préparation sur le sujet depuis longtemps..; je vais le terminer et le poster. Avec des photos, ce sera sans doute plus clair !
    Pour ce qui est du noisetier, je procède comme tu l'as fait depuis que je l'ai planté. Mais je n'ai pas dégarni l'entièreté du bas des troncs. J'ai laissé quelques branches basses que je dégarnis en coupant les bouquets de feuilles, principalement ceux qui se dirigent vers le bas. Mais il est planté dans le gravier et je ne plante rien à son pied. Je fais pareil pour les branches plus hautes. Ainsi, il est plus 'transparent' et je profite de sa silhouette. Mais comme le dit Françoise, c'est à faire régulièrement. Tu as super bien taillé et ça te laisse une fameuse place pour de nouveaux bébés ! Perso, je trouve que tu as bien fait avec le Wargrave Pink... Il y a mieux ! J'ai viré le mien aussi... Grooos bisous !

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Anne-Marie ,je suis contente que tu ai apprécié mon noisetier ,mais tout le mérite en revient à Phil qui le taille très régulièrement ,c'est pour moi un arbre magnifique il est beau toute l'année ,surtout quand vient les chatons au printemps .En ce qui concerne les géraniums cette année ,ils ont été superbes mais ont énormément pris de place ,je ne voyais plus mes rosiers mais la solution de les recouper à porté ses fruits ,car ils ont redémaré de plus bele et je m'attends à une seconde floraison .L'idée des branchages me plais bien ,j'esaierai aussi .
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  7. tailler le noisetier était la meilleure chose à faire, que ce soit pour dégager le tronc ou pour faire une taille en transparence.
    J'ai plusieurs Rozanne mais le mieux placé est celui qui est en milieu de massif, et qui du coup grimpe au coeur des rosiers, s'emmèle dans les branches... Celui qui est en avant de massif était tout affaissé comme le tien mais j'ai taillé mes géraniums il y a ... je ne sais plus 3 semaines/un mois, pour rajeunir les touffes. Certains refleurissent en 15 jours à peine.

    RépondreSupprimer
  8. ça lui va vraiment bien à ce noisetier d'être ainsi mise en valeur ! Pour Rozanne je ne connais qu'une solution : je ratiboise début aout, il refait alors un beau feuillage et sa floraison repart encore mieux :) On perd un peu de sa beauté pendant quinze jour mais je trouve qu'après il est encore plus beau :)

    Bonne journée
    Lydie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien, je vois que l'avis est unanime : il faut le recouper ou le guider en hauteur sans le laisser filer trop près du sol.
      Je crois que pour cette année c'est un peu tard. J'en tiendrai donc compte l'année prochaine. Merci pour vos avis à tous!

      Supprimer
  9. J'arrive un peu tard mais je confirme ce que dit Lydie : tous les ans je ratiboise mes 'Rozanne' après une 1ère floraison, mais plus tôt que Lydie. J'arrose bien s'il fait sec et c'est reparti. Donc pas d'hésitation : couic !

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour! Grâce à votre article, je viens d'être séduite par le noisetier tortueux! Il est joliment mis en valeur avec la taille. Je vais peut-être m'en procurer un du coup, je cherche principalement des arbres de petite taille. Mon géranium Rozanne, lui est installé dans un massif avec un rosier/phlox/etc, ce qui fait qu'il "rampe" en s'insinue tout en fleurissant, du coup il ne se laisse pas aller.

    RépondreSupprimer