Pages

Follow by Email

mercredi 27 mai 2015

Le jardin en mai

En attendant de pouvoir vous montrer mon nouveau massif de l'entrée qui n'est pas encore terminé, je vous fais patienter avec quelques vues du jour.

Un tout nouveau fauteuil près de la mare. Son jumeau est toujours dans la boîte et attend que je le monte. Il attendra encore un peu..., la jardinière a autre chose à faire.

Autre coin de repos, la rotonde



La vue depuis le jardin, vers l'entrée

Et la vue dans l'autre sens, vers le fond du jardin

La vue, depuis l'angle de la maison, du jardin "japonisant" 

On se rapproche un peu.... (tiens, bonjour Tigrou!)

... puis encore un peu





 La glycine, en beauté sur cette photo!

 Après la glycine, la viorne, toujours aussi belle, année après année


Ici, une autre viorne (dont je ne connais pas le nom) et, derrière l'arcade, l'aubépine Paul Scarlet 


Bonne soirée ! J'espère vous montrer bientôt le massif de l'entrée, mais comme je rencontre toujours de nouvelles difficultés, j'ignore vraiment quand ce sera...

mardi 12 mai 2015

Massif d'entrée : une solution!

Lorsque je suis rentrée du boulot, ce soir, une belle surprise m'attendait au jardin : la grosse racine qui m'empêchait de commencer les plantations du massif de l'entrée avait disparu!

Un voleur de racines? Vous en connaissez, vous en avez déjà entendu parler? Ah non, elle est là! Pas intacte, mais c'est bien elle!

Vous pensez bien que je n'ai pas un admirateur secret, lecteur de mon blog et chevalier servant qui vole au secours de sa belle!
Non, non, c'est mon beau-père (mari de ma maman) qui avait déjà tenté d'enlever la racine et qui ne voulait pas s'avouer vaincu. Une insomnie bien venue lui a soufflé la réponse au problème et il a voulu tenter le coup sans tarder. Après un petit coup de téléphone pour le remercier chaleureusement, je lui ai demandé de me révéler son secret. En fait, il a foré des trous dans la racine et à partir de ces trous, il s'est servi d'un ciseau à bois (c'est quoi, ça?). 
Petite recherche sur internet pour avoir une petite idée de la chose :

Quel travail! Encore merci, Maurice!
Du coup, je me sentais en forme pour continuer à creuser à cet endroit car ce n'était pas assez profond. Après 1h30 de travail, ça commence à ressembler à un grand trou. 



Encore quelques gros morceaux de racines à enlever, mais ce sera pour demain.




A moi les plaisirs de la plantation... très bientôt, si le temps le permet!

Je voudrais vous remercier pour vos commentaires et conseils que je n'attendais pas si nombreux pour mon article précédent qui traitait justement de ce problème de racine impossible pour moi à enlever. 
Même si je n'y ai pas trouvé la solution, ça m'a fait plaisir de voir que vous aviez cherché avec moi et merci à Marie et à Claire qui m'ont toutes les deux proposé de venir jusque chez moi pour me donner un coup de main.

L'entraide entre jardiniers est réelle, elle existe, je l'ai rencontrée. Merci! 

samedi 9 mai 2015

Massif d'entrée ... en difficultés!

Vous vous souvenez que j'avais un projet pour le massif de l'entrée qui est complètement à refaire après avoir enlevé le grand hêtre qui prenait toute la lumière? Voyez mon article ICI .

Et bien, ça n'avance pas fort. Hélas.
J'ai pourtant déjà acheté toutes les plantes, mais.... il y a ceci :


Un reste de grosse racine, pile à l'endroit où je dois planter un hortensia! A gauche de la racine, un gros bloc de béton dans lequel était fiché l'ancienne boîte aux lettres. Le bloc de béton est à présent presque détruit et la racine, qui était bien plus grosse, est réduite autant que faire se peut. Mais elle constitue néanmoins un réel obstacle à toute plantation. Et elle est bien ancrée en terre car elle part en tous sens sous la terre. Impossible d'en venir à bout. J'ai même tenté de l'arracher en y attachant une grosse corde en nylon reliée à l'attache-remorque de la voiture, mais la corde a cassé!  

Du coup, j'ai eu un doute : et si c'est pareil dans les autres angles? J'ai donc testé et fait des trous de plantation. Bon, ce n'est pas aisé mais réalisable, à condition de compter 2 bonnes heures par trou et de se contenter d'un trou pas très grand.

Parce que là aussi, il y a beaucoup, beaucoup de racines qui partent dans tous les sens. Mais elles ne forment pas un gros bloc comme sur la photo précédente.
Sur la photo suivante, il y a une espèce de pied en métal; je me demande à quoi il pouvait servir... Je vais tenter de le déloger. 

Ici, je vous montre que les racines sont présentes dès les tout premiers centimètres sous la terre. C'est une bataille longue et fatigante pour faire un trou. Je ne vous parle pas de l'état de mon dos après cela! En compote! 

A votre avis, que dois-je faire? J'aimerais quand  même venir à bout de cette grosse racine près de la barrière. Auriez-vous des suggestions?

Sinon, c'est tout mon plan qui est à refaire!!! Au secours, mes amis!